Episode de pollution aux particules (PM 10) est prévu pour le mardi 9 mars 2021 sur le département du Val-d'Oise

Un épisode de pollution aux particules (PM 10) est prévu pour le mardi 9 mars sur le département du Val-d'Oise.

Le niveau de concentration de ce polluant dans l'air devrait être compris entre 45µg/m3 et 55µg/m3.

Les mesures ci-après s'appliquent de 5h30 à 20 heures ce mardi 9 mars 2021.

Les recommandations sanitaires en cas de pic de pollution

En cas de survenue d’un épisode de pollution atmosphérique, l’ARS émet des recommandations sanitaires aux personnes vulnérables, sensibles et à la population générale basées sur l’arrêté du 13 mars 2018 relatif aux recommandations sanitaires en vue de prévenir les effets de la pollution de l’air sur la santé
Populations vulnérables et sensibles

Dans tous les cas

en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d'un professionnel de santé
privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d'effort
prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant

En cas d'épisode de pollution aux polluants suivants : PM10, NO2

évitez les zones à fort trafic routier, aux périodes de pointe
privilégiez les activités modérées

En cas d'épisode de pollution à l'O3

évitez les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum
évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air ; celles à l'intérieur peuvent être maintenues

Population générale

Dans tous les cas :

en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.;
privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort.

En cas d’épisodes de pollution aux polluants PM10, NO2, SO2 :

réduisez, voire reportez, les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions).

En cas d’épisode de pollution à l’O3 :

les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) à l’intérieur peuvent être maintenues.

De manière générale :

Se renseigner sur la qualité de l’air, par exemple sur AirParif
Veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes (consommation de tabac)
La situation lors d’un épisode de pollution ne justifie pas des mesures de confinement ; il convient donc de ne pas modifier les pratiques habituelles d’aération et de ventilation

L’impact sanitaire prépondérant de la pollution de l’air est dû à l’exposition tout au long de l’année aux niveaux moyens de pollution et non aux pics.

S’agissant des mesures de restriction de circulation, si elles sont mises en place : Dérogent aux restrictions de circulation les véhicules des professionnels médicaux et paramédicaux (annexe 7-1 et 7-2 de l’arrêté Inter préfectoral) ainsi que les véhicules ramassant les déchets d’activité de soins au risque infectieux.

Catégorie: